330 av Thiers 33100 Bordeaux - 09 70 72 34 06
Menu

Traitement du kératocône

Le kératocône est une maladie évolutive qui se caractérise par une déformation progressive de la cornée, responsable d’une baisse de la vision plus ou moins importante (vue brouillée et déformée).

Il s’agit d’une pathologie non contagieuse et inflammatoire qui touche autant les hommes que les femmes et dont les symptômes vont généralement atteindre les deux yeux (évolution différente).

Dr Pierre Bouchut | Centre ophtalmologique à Bordeaux

Traitement d’une pathologie évolutive

La cornée présente logiquement une forme d’ellipse. Avec un kératocône, celle-ci va s’amincir petit à petit. Elle va alors prendre une forme conique irrégulière qui provoque la dégradation de la vision. Cette déformation va induire un astigmatisme irrégulier (dédoublement des images) important et instable, responsable du trouble visuel.

Souvent diagnostiquée à l’adolescence, au moment de la puberté, cette pathologie évolutive se stabilise généralement vers 30-40 ans. On distingue cependant plusieurs stades, allant d’une vision floue et déformée (astigmatisme), jusqu’à une baisse de la vision très importante et un risque de kératocône aigu (hydrops). Cependant l’évolutivité de la maladie est très variable d’un patient à l’autre.

Cependant, il faut savoir que si votre cornée est devenue opaque (au centre), la seule solution qui peut vous être proposée pour améliorer la vision est la greffe de cornée.

Diagnostic

On peut détecter cette maladie face à différentes situations :

  • Pas d’amélioration visuelle malgré une correction (lunettes, lentilles)
  • Un astigmatisme important
  • Un examen de routine chez votre ophtalmologiste
  • Un bilan préopératoire avant une chirurgie réfractive

La stabilisation du kératocône par Crosslinking collagène, une stratégie peu invasive

En cas d'évolution de votre kératocône constatée sur les examens, votre chirurgien peut vous proposer le traitement du Crosslinking du collagène cornéen qui a pour objectif de « rigidifier » la cornée instable pour empêcher la maladie d’évoluer.

Cette technique chirurgicale repose sur l’instillation d’une solution photosensible la riboflavine (vitamine B2) sur la cornée avant de l’exposer à des rayons ultraviolets UVA pour créer des ponts de collagène le long de la cornée. Celle-ci devient moins souple et est donc moins susceptible de se déformer.

Évolution postopératoire du traitement kératocône par Crosslinking collagène

L’acuité visuelle s’améliore petit à petit (plusieurs semaines) et vous pourrez ressentir une gêne oculaire pendant quelques jours. Un suivi régulier devra être mis en place pour contrôler l’efficacité du traitement du kératocône et vérifier qu’il n’y a pas d’effets secondaires.

En général, le cross linking ne permet pas de se passer de lunettes ou de lentilles pour obtenir une bonne acuité visuelle.

Prenez rendez-vous

09 70 72 34 06

Votre chirurgien peut également vous proposer la pose d’anneaux intra-cornéens comme traitement du kératocône. À peine visibles, ils sont insérés dans l’épaisseur de la cornée pour corriger (partiellement) sa déformation, responsable d’une baisse de la vision.

Le laser Femtoseconde va tout d’abord créer un tunnel circulaire nécessaire pour insérer les anneaux que le chirurgien positionnera dans un second temps. Ces anneaux vont servir à « aplatir » la cornée pour réduire sa forme conique.

Évolution postopératoire du traitement du kératocône par anneaux intra-cornéens

L’effet des anneaux est progressif, l’acuité visuelle s’améliore progressivement (plusieurs semaines). Il est possible que vous ressentiez une gêne pendant quelques jours.

Les différentes étapes des interventions

À votre arrivée, vous serez pris en charge par une équipe  qui vous préparera pour le bloc opératoire. Vous revêtirez une tenue spécifique pour répondre aux conditions d’asepsie rigoureuses de cet espace. Vous serez allongé pendant toute la durée de l’intervention.

L’opération est réalisée sous anesthésie locale par instillation d’un collyre. Elle est parfaitement indolore.

Votre chirurgien vous prescrira un collyre anti-inflammatoire et antibiotique que vous prendrez dès le soir même. Il est impératif de vous laver correctement les mains avant l’instillation pour éviter toute contamination bactérienne.

Vous devrez également prévoir une visite de contrôle quelques jours après votre opération.

Après l’intervention, il est nécessaire de suivre quelques recommandations de votre chirurgien.

  • Prévoir un accompagnateur : vous ne pourrez pas conduire immédiatement
  • Se reposer les yeux fermés quelques heures
  • Éviter les activités à risque et les environnements poussiéreux
  • Éviter les traumatismes, les chocs...
  • Ne pas se frotter les yeux